Swipe to the left

Test Brooks Launch 6 - Running Conseil

Test Brooks Launch 6 - Running Conseil
Par Running Conseil 15 février 2019 22659 Vues Aucun commentaires

Test Brooks LAUNCH 6 :

Greg, testeur Brooks LAUNCH 6

Carte d'identité Testeur :

  • Prénom : Greg
  • Âge : 46 ans
  • Poids : 75 kg
  • Taille : 1m80
  • Nombre de séances : 6 séances
  • Distance de prédilection : ULTRAS (routes) Pronateur fatigue, hautes arches, pieds fins et grecs.

Performances :

  • 100 km : 11h20
  • 24H : 175 km
  • 48h : 230 km
  • 72h : 320 km
  • 6 jours : 487 km

Mes 3 modèles de chaussures "références" :

  • 1 : TRANSCEND (2 modèles)
  • 2 : CASCADIA (10 modèles)
  • 3 : PUREGRIT 6 (5 modèles)
  • 4 : GHOST (2 modèles)

Première impressions :

C’est la première fois que je vais essayer les LAUNCH. Une chaussure plébiscitée par ses utilisateurs et qui a une véritable histoire. En effet, suite à la mobilisation en 2012 des fans de la Launch à travers l’opération #Savethelaunch, Brooks a fait perduré ce modèle jusqu’à aujourd’hui. Un bel exemple de mobilisation et une curiosité intense pour moi…Elle se situe donc dans la gamme des chaussures de route légères et amorties de la marque de Seattle, la gamme « Energize ».
Elles sont soit disant capables de supporter l’entraînement quotidien mais tout en privilégiant le dynamisme et jusqu’au marathon pour les jours de course…donc, sur le papier et à travers les tests déjà lus (très bonnes notes sur Solereview et Running shoes Guru), elles sont déjà parfaites ! Le but de ma démarche et de trouver la chaussure idéale pour supporter deux courses d’Ultra (222 km et 500 km en non stop) avec seulement 3 semaines de récupération. Je cherche donc ce fameux amorti efficace de la maison Brooks mais avec une chaussure légère, sans correction (foulée neutre) et durable. Une chaussure qui serait la synthèse de l’Asteria et de la Glycerin ? Plus légère que la Ghost (que j’adore – 1500 km de plaisir avec), elle sera ma « deuxième paire » pour la prochaine saison, si elle passe ce test avec brio.
Avec un drop de 10 mm et un amorti Biomogo DNA et à 300 grammes en taille 45.5, la Launch (L6) s’annonce efficace.
Le look est classique mais classe, pas de fioritures et ça j’aime bien (j’ai juste changé les lacets pour du noir).

Compte rendu des séances test

Séance 1 :

footing en endurance fondamentale (première séance test)
  • Durée : 60min
  • Distance : 10 km
  • Type de sols : Route
  • Conditions météo : Sec et vent
  • Contenu de la séance : Footing de 60min
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Tout droit sorties de leur boite, elles m’accompagnent sur mon parcours fétiche : 10 km sur route vallonnées (200 m de D+). Le confort est immédiat, la toe-box est suffisante et on ne note pas de frottement. Le coup de pied est bien maintenu. Le talon est bien calé et très confortable. L’intérieur est très doux et supporte des chaussettes très fines.
L’amorti est assez sec sur l’avant mais reste agréable et la transition arrière-avant qui est bien nerveuse.
La chaussure semble permettre tous types de foulées. L’avant étant suffisamment amorti pour permettre une foulée médio-pied. Nerveuse, confortable et sécurisante à l’issue de cette première sortie.

Note Globale :


Séance 2 :

Sortie moyenne sur route
  • Durée : 1h20
  • Distance : 20 km et 150 m de D+
  • Type de sols : 90 % route et 10 % chemins
  • Conditions météo : Beau et froid
  • Contenu de la séance : Footing
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Confort : Au bout de deux heures, le confort est toujours présent. Aucun frottement, ni désagrément. Bonne évacuation de la transpiration.

Amorti : Juste ce qu’il faut et toujours aussi agréable et protecteur. L’amorti est plus sec que sur la Ghost ou la Glycerin mais plus doux que sur la Pureflow

Souplesse : Chaussure souple.

Stabilité : Malgré sa souplesse, la stabilité est parfaite pour une foulée neutre.

Pour résumé cette sortie moyenne, la Launch est super agréable, le confort reste toujours présent et la foulée est plus dynamique que sur les modèles de la série « Cushion ». Elle offre une belle protection du pied, une bonne tenue de celui-ci sans nuire au rendement et sans côté spongieux. Elle fait bien le job sur des chemins non techniques.

Note Globale :


Séance 3 :

travail de fractionné à allure modérée (85%FCM, allure semi, marathon ou trail, longues montées)
  • Durée : 95 min
  • Distance : 17 km et 200 m de D+
  • Type de sols : Route
  • Conditions météo : Beau et très froid
  • Contenu de la séance : Allures variées
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Mes jambes ne sont pas plus fatiguées que d’habitude. Pas besoin de période d’adaptation, elle peut donc rentrer comme chaussure à tout faire. La L6 garde toutes ses qualités sur cette séance plus linéaire. Elle est silencieuse et la transition arrière-avant est vraiment rapide. Je comprends mieux l’engouement des utilisateurs. Elle peut tout faire.

Note Globale :


Séance 4 :

Endurance :
  • Durée : 80 min
  • Distance : 15 km et 220 m de D+
  • Type de sols : Route et chemins non techniques
  • Conditions météo : BBeau et froid, vent
  • Contenu de la séance : Allures variées
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Un peu plus de vitesse pour cette séance. La Launch s’est assouplie sans s’affaisser et le confort est encore plus important. La toe-box est parfaite, pour mes pieds. Les matériaux intérieurs sont très doux. L’amorti sur l’avant pied est important et protège bien mais ne donne pas un ressenti fantastique pour aller très vite.

Note Globale :


Bilan - Synthèse :

  • Nombre de séance : 10
  • Kilomètre total : 150 km

Impressions générales :

Impossible de ne pas comparer la Launch à la Ghost 11. Avec 22 grammes de différence, la Launch garde toutes les qualités de sa grande sœur et je les trouve très similaires. Alors quelle différence ? La Launch possède un peu plus de souplesse et elle est légèrement plus nerveuse.
Pour résumer, j’aime beaucoup la L6 et elle va rejoindre la Ghost dans mes chaussures favorites. Elle viendra en alternance à l’entraînement mais ne devrait pas monter sur les Ultras pour autant. En effet, autant elle sera parfaite pour toutes sorties ou compétition jusqu’à 4 heures de course mais au delà je pense garder les Ghost, légèrement plus amorties. La Launch est parfaite pour un coureur à foulée neutre, sans blessures, jusqu’à 75 kg et qui court 5 fois par semaine. Un coureur qui ferait deux ou trois marathons par an, par exemple.

En terme d’usure, la chaussure ne montre aucun signe après une centaine de kilomètres et devrait durer dans le temps car la semelle caoutchouc recouvre l’ensemble. Je la trouve à l’aise sur les chemins non techniques et sur tous les types de séances jusqu’à deux heures. J’ai trouvé la L6 très équilibrée et capable de réaliser tous types de séance.
La sensation de légèreté et le confort sont ses points forts. Bien qu’elle ne soit pas taillée pour la vitesse pure, elle pourra faire de la compétition, notamment des marathons ou des 100 bornes. Pour les coureurs plus légers ou plus performants, il faudra passer sur la Asteria (semi) et la Hypérion (10 km).

Note Globale :